Acceuil ...Blog

Freitag, 2. Juni 2017

Le complexe Obama et le cas Donald Trump

Le président américain Donald Trump souffre d'un complexe d'infériorité qui porte le nom d'Obama l'ancien président américain. Pour ce faire , il a choisit de bousiller tout projet qui porte ce nom ou cette signature.

La sortie des USA de l'accord de Paris sur le climat peut se lire sous cette optique. Il en va de même de l'ambitieux Obamacare sur la couverture de santé , qu'il veut détruire. Bien plus l'administratation  d'Obama avait mis en place les accords de TTIP avec un vole stratégique  (Le traité de libre échange entre l'Europe et les USA) celui  de contourner ou de contrer  le projet chinois OBOR sur le contruction de la route des soies  (One Belt One Road) et sans réflechir Trump a mis fin à cet projet.

Trump veut unc chose , éffacer toute trace du passage d'Obama à la maison blanche. Mais il n'y arrivera pas , car en réalité il n'a pas lui-même de projet.  Il passe son temps à se battre contre le Mexique, le Canada, le Japon , la Chine, l'Allemagne. l'union Européenne, l'OTAN...etc

Il ne peut pas espérer gagner en 4 ans tous ce combats, c'est trop même pour un président américain, qui trop embrasse mal etreint dis l'adage.

Les autres nations vont lui rendre coup sur coup, sans Etat d'âme. C'est la règle dans les relations internationales et c'est les USA qui après 4 ans de Trum vont accuser le coup.

Les métiers de demain ce n'est apas dans l'industrie du charbon qu'il faut le chercher, c'est dans le biotechnologie, dans l'informatique de 4ème génération ou l'internet of thing, dans l'intelligence artificielle et les sciences cognitives. dans la nanotechnologie.

C'est d'ailleurs dans ces domaines qu'investissent massivement les GAFA (Google, Apple, Facebook et Amazon) qui sont tous d'ailleurs des entreprises américaines. Mais Donald Trump vit dans son propre univers et croit qu'il va créer des milliers d'emplois dans le charbon...et veut imposer au monde le "Stupidity based theory of organisation " comme mode de raisonnement. Le monde ne le suivra jamais.

Heureusement que les USA n'est pas limitée aux idées de Donald Trump, il va passer 4 ans à la maison blanche à se battre avec l'ombre d'Obama et le monde évoluera sans lui ou malgré lui.

Le mot clé de la fin revient à Vladimir POUTINE qui lors de la conférence économiqe en Russie en juin 2017  a fait allusion à cet mots "Dont Worry...be Happy"...devant la bétise des USA de Trump...la Chine se frotte les doigts...son projet OBOR tient bon.

Mittwoch, 4. Januar 2017

AUBAIN MINAKU raconte des imbécilités devant les caméras en RDC

AUBAIN MINAKU
Aubain Minaku raconte des imbécilités devant les caméras de la télevision RDCongolaise. Il est certe docteur et spécialiste en droit international de l'université de Kinshasa mais donne la preuve de ses limites en droit constitutionel .

Cher docteur, depus le 20 décembre 2016 Joseph Kabila Kabange n'est plus en terme de droit constitutionnel président de la RDC. Il ne peut plus disposer des pouvoirs discrétionnaires .

Mr. Dr. Aubain Minaku doit lire l'article 5 du droit fondamental en RDC. C'est le peuple souverain qui doit rédonner à Kabila Kabange ces pouvoirs discrétionaire. 

Donc  Joseph Kabange Kabila  doit se réprésenter aux élections. Or, Kabila a eu deux mandats et ne peut plus se représenter selon l'esprit de la loi faondamentale en RDC. 

Donc , cher Docteur Minaku tu dois rélire la constitutution de la RDC et demander l'intérpretation à ton collegue Evariste Boshab qui lui est docteur en droit constitutionnel de l'université catholique de louvain en Belgique.

Sinon tu a le droit de te taire.

kapayo2011@hotmail.de

Donnerstag, 29. Dezember 2016

La force et la puissance de l'église catholique en RDC

En dehors de son organisation solide, l'église catholique est l'institution la mieux renseignée que la CIA ou le FSB ou KGB réunis.

Pour des raisons budgétaires la CIA et le FSB ont réduit leur personnel/ ou renseignement humain  à travers le monde et comptent sur les sources digitales, l'église catholique n'a jamais réduit son personnel et peut donc compter sur le renseignement humain plus éfficace que Internet.

 Dans chaque coin et recoin de la RDC il y a un curé ou prêtre qui envoie chaque semaine un rapport à son supérieur hierarchique sur la situation politique, économique, sociale etc.

Même si on coupe internet avec Facebook , twitter, Whatsup, youtube, yahoo,etc et que l'on interdise les matchs de Footbal entre Vita-Imana  l'église catholique rencontre directement les fidèles chaque dimanche et peut passer un message directement aux électeurs par la voie du curé du village, c'est la lettre pastorale.. 
Les êveques catholiques connaissent par leur nom tous les leaders politiques, grand ou petit, dans chaque coin et recoin de la RDC. Les êveques catholiques sont mieux renseignés que les services de sécurité de Joseph Kabila (qui passent leur temps dans la torture, la corruption, le sexe et l'alcool)...

Les rapports de chaque curé du village peut remonter jusqu'aux oreilles du Pape. Bref le Pape est mieux renseignés sur la situation de la RDC que Joseph Kabila...C'est cela qui fait la force et la puissance de l'église catholique...CQFD

kapayo2011@hotmail.de

Dienstag, 20. Dezember 2016

Régime repressif en RDC:Comment communiquer dans l'anonymat ?

Les peuples qui vivent dans des régimes repressif ont des difficultés à communiquer librement et dans l'anonymat. C'est le cas de la RDC sous la dictature de Joseph Kabange Kabila.

 En raison de la protection du droit universel à une vie privée  le seul moyen de communiquer librement dans des régimes ou regnent des dictateurs  est l'usage des site cryptés donc la cryptographie.

 L'US-NAVY a mis en place un logiciel puissant qui permet de communiquer sur Internet avec l'assurance qu'aucune personne ou service de renseignement  ne soit capable de saisir le contenu de la communication. Ce logiciel s'appelle TOR (The Onion  Router). Il suffit de l'installer sur son ordinateur et entrer dans le monde du DARKNET.

Darknet est une plateforme qui est souvent critiqué en occident pour les activités illicités qui s'y passent . Mais du point de vue des peuples qui vivent dans des régimes dictatoriaux, le Darknet est dévenu le seul endroit ou les hommes libres  peuvent communiquer en ayant l'assurance de le faire dans l'anonymat le plus total.

Comment y acceder ?
1. A l'aide du moteur de recherche GOOGLE  taper "download TOR"
2. Installer le logiciel Tor sur son ordi, son smartphone ou sur sa tablette
3.Créer une plateforme de conversation avec les personnes qui partagent les mêmes idées
4. Echanger les idées dans l'anonymat le plus total

Dans un monde de Big-brother, de l'industrie 4.0  et surtout dans le monde ou l'intélligence artificielle comme Watson d'IBM  avec l'aide des algorithmes puissant et le Big-data prennent de plus en plus d'espace envahissant dans l'univers des humains. Sous ce point de vue  Darknet reste le seul endroit ou les hommes libres peuvent communiquer en toute indépendance et dans l'anonymat le plus sûr..

Je conseille á tous mes compatriotes RDCongolais qui vivent sous la dictature de Joseph Kabange Kabila d'utiliser ce moyen et ainsi continuer à communiquer et partager les idées  en ayant l'assurance que les soit disant services de renseignement  ne soient capable de suivre les communications ou les conversations qui s'y passent. Khalev Mutond, le tueur officiel de Kabila Joseph peut manipuler , couper ou contrôler Facebook, Twitter, Google +, Instagram mais pas le Darknet.

kapayo2011@hotmail.de
20 décembre 2016" Fin du mandat de Joseph Kabila Kabange en RDC "

Samstag, 19. November 2016

Samy Badibanga ou l e Faustin Birindwa de Joseph Kabila

Il existe une ressemblance entre la nomination de Samy Badibanga comme premier ministre de Joseph Kabila Kabange  et la nomination de Faustin Birindwa le 29 mars 1993 par Joseph Mobutu comme premier ministre. Les deux  premiers ministres ont une caractéristique principale, celle d'avoir été à un moment de leur vie proche d'Etienne Tshisekedi, l'opposant éternet en RDC.

A l'époque Joseph Mobutu sese seko avait fait une sorte de fixation sur l'individu Tshisekedi. Il fallait à  tout prix le faire mal, le ridiculiser, le salir, le manipuler, le diviser, le soustraire,  l'opprimer, l'isoler etc...Pendant cette période, toute personne proche de Tshisekedi était ministrable ou premier ministrable en puissance.  Il y a même à l'époque certains politiciens opportunistes qui avaient  tout fait pour s'approcher de Tshisekedi dans l'espoir d'être repéré par Mobutu. C'est de bonne guerre...l'opportunisme paie parfois.

 Bref, Mobutu Sese Seko  avait développé une forme de narcissisme pathologique pour combattre Tshisekedi. Mobutu sese Seko avait besoin d'avoir un sentiment subjectif  que Tshisekedi devrait souffrir lorsqu'il lui piquait un de ses proches.

L'on a le sentiment que cette forme de narcissisme pathologique  s'est developpé dans le comportement de Joseph Kabila Kabange et de son entourage . Ceci explique la nomination de Samy Badibanga.
Joseph Kabila Kabange veut lui aussi avoir un sentiment subjectif qu'il fait mal à Tshisekedi en lui piquant un à un les membres de son entourage(notamment les membres du rassemblement  de Genval en Belgique). Il va continuer à le faire envers ceux qui sont sensible à l'argent et aux postes politiques.  Cela lui procure un plaisir presque masochistes. C'est le plaisir qu'éprouve un bourreau qui tourne le couteau sur la plaie ouverte  et béante de sa victime.

Sauf que le vieux sphinx de la 10ème rue de Limete en a déjà vu d'autres et cette nomination c'est du "DÉJA VU" et donc un non-évenement. Il en faut plus pour impressionner Tshisekedi.

Le vrai évenement reste la fin du sécond mandat de Joseph Kabila le 19 décembre 2016

kapayo2011@hotmail.de

Donnerstag, 10. November 2016

De Barack Obama à Donald Trump: les lecons que j'en tire

Les élections américaines de 2008 avec Barack Obama  et de  2016 avec Donald Trump me permettent de tirer quelques inspirations et similitudes.

Lorsque Barack Obama avait débuté sa campagne au sein du parti démocrate contre Hillary Cliton, j'avais eu des entretiens avec certains spécialiste de politique internationale. J'ai fait la même chose lorsque Donald  Trump avait débuté sa campagne avec Hillary Clinton. Tous ces spécialistes de la politique internationale ont dit de Barack et de Trump la même chose .

1. Ce que vous entreprenez est ridicule car vous allez echouer
2. Si vous perseverez c'est dangereux, il convient de vous stopper
3. Nous le savions, vous alliez réussir car c'est l'évidence même.

Avec Barack Obama  au  débutde sa campagne électorale tous les spécialistes ont fait des commentaires du genre:"Mais c'est ridicule, Barack Obama n'a aucune chance de gagner , il aurait dû attendre encore quelques années pour se faire une expérience au Senat américain. Mais non il n'est pas sérieux et puis il n'a aucune chance car la machine du clan Clinton va l'écraser et le broyer "

Deuxième étape: Ces mêmes spécialiest et  conseiller ont ajouté:"Mais ce garcon est dangereux, c'est un gauchiste, il faut le stopper . D'ailleur la première personne qui a milité avec une énergie criminelle est son propre pasteur afro-américain  qui voulait á tout prix briser sa campagne."

Troisième étape: Lorsque Barack Obama a été élu, les mêmes spécialiste on jubilé "Oui on savait que Barack Obama allait  gagner , c'est l'évidence même. C'est un garcon brillant. Il avaiat déjà écrit ses memoires, c'est un jeune avec un talent innestimable...et bla bla bla "

Vous retrouvez ce même schéma avec Donald Trump. Au début de sa campagne, certains le considéraient comme un clown et ridicule. Ensuite c'est un homme dangéreux, en effet comment confier le bouton nucléaire à un homme qui ne sait pas contrôler son compte twitter ? Et puis ce mardi 08 novembre 2016 ces  mêmes spécialistes nous racontent que c'est évident, on savait qu'il allait gagner les élections.

Bref, en écrivant ces lignes, je voulais simplement dire ceci :"Si vous avez un projet ambitieux, innovateur, pertinent, faites-le, ne vous laissez pas décourager par les sirènes des soi-disant spécialistes de tout et de rien"

Si vous voulez entreprendre quelque chose de particulier, faites-le , osez  , en faisant appel à votre créativités, à vos talents, á votre savoir-faire et vos compétences.

Le monde regorge plein des soi-disant spécialistes ignorant, arrogant, incopetent et parfois  jaloux .

L'élection de Barack Obama et de Donald  Trumps m'a permis de faire cette petite réflexion en la partagéant avec le monde.


kapayo2011@hotmail.de

Mittwoch, 19. Oktober 2016

Joseph Kabila Kabange se moque des journées villes mortes

L'opposition politique en RDC vient de déclarer ce mercredi 19 octobre 2016 journée ville. Soit,  et après ? Joseph Kabila s'en moque car connaissant les limites de cette stratégie.

En RDC les gens vivent au jour le jour...le bureaucrate doit aller au bureau pour trouver de quoi nourrir sa famille, le cultivateur doit aller au champs , le chauffeur de Fula-fula doit conduire pour nourrir sa famille, le commercant ambulant doit parcourir les rues pour gagner de quoi se nourrir ...etc. Il y a donc une limite car en RDC les gens dans leur majorités vivent dans la précarité la plus totale. L'on vit du flux pas du stock...

Les gens peuvent donc vouloir suivre le mot d'ordre de journée ville morte pour une, deux journées, pas plus, au troisième jour , ils doivent sortir pour ne pas mourir de faim. C'est aussi simple que cela.

Kabila joseph le sait et cela ne l'a pas empêché, ne l'empêche pas et ne l'empêchera pas de rester au palais présidentiel.
Le sort du peuple congolais est le dernier de ses soucis, il veut rester au pouvoir et basta...

Il faut donc faire du profiling ou en d'autres mots , entrer dans la logique de Joseph  Kabila pour  comprendre comment il fonctionne . Vous ne pouvez pas venir avec un discour ou  une argumentation rationnelle devant un monsieur qui vit dans un univers irrationnel. Il ne vous comprendra pas

Il faut savoir utiliser son langage ...Joseph Kabila arrête les opposants, fabrique des faux dossiers contre  Katumbi et autres , tue nos fils et filles en RDC, les antasses comme du bétail dans ses geôles éparpillés en RDC, bref ce monsieur n'est pas un tendre. C'est un requin...et il tue sans pitié.

Alors pour se faire comprendre par un réquin , il faut lui donner la preuve que s'il n'engage pas un vrai dialogue avec vous, il risque une balle dans la tête et on appellera cela "Dégat colatéral ". Bref l'option d'une lutte armée reste sur l'agenda...au cap où...

Il faut ensuite évaluer le rapport des forces, en terme militaire, de renseignement,  diplomatique, financier, relationnel, politique etc ...et enfin  imaginer le scénario qui correspond le mieux pour faire bouger d'un iota un dictateur au pouvoir et qui veut y rester  au mépris de la loi et de la constitution.

En déhors de cet   scénario , il faut non pas une journée ville morte, mais il en faudra 2, 3,...10, 1000 avec le même résultaat, renforcer le pouvoir du dictateur...car il se moque des journées villes.

En fait un homme  ou acteur  politique  (au pouvoir ou dans l'opposition ) doit avoir une approche dynamique et non statique de la vie.  On ne peut pas réproduire éternellement des stratégies qui ont fait la preuve de leur innéficacité...il faut s'adapter à la dynamique du temps...de son temps...le dictateur le fait très bien...l'opposition politique doit aussi le faire.

Nelson Mandela avait compris cela en RSA, Jasser Arafat en Palestine et Barack Obama des USA ...ils sont devenu tous plus tard des "PRIX NOBEL DE LA PAIX"... Obama avaiat même développé cela en parlant de" la violence légitime" lors de la prise de sa médaille  de prix nobel.

En RDC l'article 64 de la constitution est clair la déssus...il faut utiliser tous les moyens...pour faire partir Joseph Kabila Kabange  et son groupe d'individu ...c'est la tolérance ZERO...

kapayo2011@hotmail.de

Montag, 22. August 2016

Prevention après le 19 décembre 2016 en RDC

Sur base des informations dont nous disposons ce lundi 22 Août 2016 , il est conseillé à tout congolais résident sur les 2.345.000 km2 de commencer à faire des provisions en terme alimentaire (riz, mais,manioc , huille, sel, etc), eau potable etc.
Il y a des fortes probabilités que des troubles aient lieu après la nuit du 19 décembre 2016 ´`a partir de Minuit + 1 séconde.
Des informations nous parviennent sur des mouvements des troupes militaires à l'est de la RDC sur la frontière ruandaise et ougandaise  et à l'intérieur de la RDC. Certains dirigéants au pouvoir préparent l'évacuation de leur famille avant cette date.
Donc prudence...

kapayo2011@hotmail.de


Montag, 16. Mai 2016

4 phases de decryptage de la stratégie de Joseph Kabila aux élections de 2016


Le Président en exercice en RDC , son excellence Joseph Kabila Kabange  a atteint la fin de son second mandat et doit préparer les élections du prochain président de la république :C'est l'esprit de l'article 69 (alinéa 2 ) de la constitution en RDC  qui stipule ceci  je cite:
"il (le président )veille au respect de la constitution ".
Force est de constater que Mr. Kabila Kabange Joseph se moque de la constitution de la RDC...est-ce un chiffon de papier  pour lui ? Il nous en donne l'impression.

Pour ce faire, Mr. Kabila Kabange Joseph a imaginé quatre phases pour rester au pouvoir au mépris de l'article 70 de la constitution qui stipule ceci je cite:
"Le président de la République est élu au suffrage universel direct pour un mandat de cinq ans renouvelable une seule fois".
Phase 1: Saboter l'organisation des élections en RDC en novembre 2016. Il évoque l'impossibilité de sa faisabilité. Et pourtant lors de la préparation du budget 2016 , le gouvernement de la RDC avait prévu un budget pour l'organisation de ces élections.  Question: Ou est passé  l'argent prévu pour l'organisation de cet évenement important pour la démocratie en RDC ?

Phase2: Obtenir la garantie de la part de la cour  constitutionelle  de la RDC de l'impossibilité de la tenue des élections en 2016 qu'il aura lui-même saboté. Mais qu' il doit rester au pouvoir. Il vient d'avoir la garantie qu'il restera au pouvoir par une intérpréation fallacieuse et biaisée de l'article 70 de la constitution de la RDC  par  la cour constitutionnelle.

Phase 3: Lancer un message á l'opposition politique en RDC  en la disant à peu prêt ceci je cite: "Voilà chers Mrs. les  opposants, j'ai saboté la tenue des élections en 2016 mais je reste au pouvoir au-délà de 2016. Si vous voulez l'organisation des élections en RDC après le 19 décembre 2016, vous êtes obligés d'accepter mes conditions qui se réduisent en  ceci: l'organisation d'un dialogue national   qui n'existe pas dans la constitution"
Phase 4: Mr. Joseph Kabila Kabange a déjà écrit le communiqué final du dialogue qui aura lieu et se résume en ceci je cite: "Aprés débats et considérations , le dialogue national a décidé la modification de l'article 220 de la constitution de la RDC...donc Kabila Kabange Joseph reste au pouvoir pour les 10 ans qui suivent..."
FIN DE L'HISTOIRE

KAPAYO ALIMASI

Mittwoch, 6. April 2016

Moise Katumbi : Le piège

Il y a de cela une semaine, Moise Katumbi a été choisi par les membres du G7 comme candidat unique pour les elections présidenteilles en RDC. Ce mardi 05.04.2016 Vital Kamehre vientt de déclarer sur TV5  qu'il ne fait pas partie des G7 et en demi-mots boude cette nomination en  la considérant innoportune car selon lui,  il fallait avant tout se battre pour que les élections aient lieu , selon le calendrier électoral, chose qui n'est pas  garantie par le pouvoir kabilste.

Face a ces deux prises de positions, nous estimons  que le jeux politique en RDC se met en branle et que les reflexions  suivantes  sont à imaginer:


  1. Pourquoi les membres du G7 ont dans la précipitation nommé Moise Katumbi comme candidat unique de l'opposition sachant au préalable que ce dernier  est seul en mesure de créer son propre parti politique et de se présenter aux élections comme patron de son propre parti ?
  2. Si Katumbi accèpte cette nomination, il doit donc renoncer à créer son propre parti polittique renoncer à ses ambitions futures  et devenir une sorte de marionnette entre les mains des anciens ministres et amis politiques de Kabila Kabange Joseph il y a de cela quelques mois.
  3. Or, il se fait que Moise Katumbi a des ambitions politiques et peut créer demain son propre parti politique comme l'avait fait Berlusconi en Italie ...et même sur Twitter... en un clic.
  4. Vital Kamehre vient de bouder cette initiative, quelle sera la position d'Etienne Tshisekedi ?
  5. La RDC se rappèlle encore de ce genre de plateforme, tel que "L'Union sacrée de l'opposition radicale ". Dans ce groupe , certains se retrouvaient le matin dans les réunions de l'opposition et le soir allaient rencontrer Mobutu pour lui en faire le rapport. 
  6. La RDC  est un pays qui a une particularité: Dans chaque congolais, il y a un président qui s'ignore ou un autre qui végète...c'est le premier pays au monde qui a eu à un moment de son histoire 5 présidents. 
  7. Les membres du G7 ne veulent-ils pas se taper une virginité politique en utilisant Moise  Katumbi comme "Firewall" ? C'est la stratégie "OFFSHORE"
  8. Nous avons donc des raisons de croire que la nomination de Moise Katumbi est un piege:
  • Piège pour écarter du champ politique un potentiel  adversaire solide qui a les moyens de faire campagne seul et les ambitions de devenir président de la république.
  • Piège car pris un à un; aucun membre du G7 n'a ni les moyens ni la capacité de mobilisation dont Katumbi possède, alors pour l'écarter du champs des ambitions, il faut le fagociter .
  • Les membres du G7 peuventt aussi jouer le jeu de Kabila Joseph qui n'a que seul ambition, diviser la classe politique congolaise, le rapprochement entre Katumbi , Vital Kamehre et le fils Tshisekedi  commencait à l'agacer, on se rappèlle toujours du rôle d'un certain Ngunz'a Karlibond qui avait aussi joué ce genre de jeux  en venant diviser l'opposition politique en Europe du vivant de Mobutu Sese Seko ?.
Bref, nous somme persuadé que la personne de Moise Katumbi focalise les acteurs politiques en RDC et qu'il appartient á l'homme politique de faire des choix stratégiques dans le calme et la  cohérence dont il a fait preuve et ne pas tomber dans des pièges machiaveliques concottés par des adversaires politiques...

En politique  on ne fait pas des amis...mais des alliés de circonstance...En bon entendeur...

kapayo2011@hotmail.de


Mittwoch, 23. September 2015

Le cas du Burkina devrai faire réflechir Kabila et ses conseillers suicidaires

Diendéré le putchiste burkinabé a baissé les bras ce mercredi 23 septembre 2015 devant la réaction de la majorité du Burkina et surtout de la jeunesse burkinabé. L'unité spéciale présidentielle de l'ancien président Compaoré croyait pouvoir  imposer sa volonté et installer un putchiste qui en fait voulait arrêter un processus de justice qui le remettrait à la barre pour répondre de ses responsabilités sur la mort de l'ancien président Thomas Sankara.

Au délà de cette lecture, nous sommes aujourd'hui dans un univers mondialisé , ce qui se passe au Burkina peut avoir des conséquences aux USA, en Europe ou en Australie, le cas de la guerre en Libye, en Syrie et en Afganistan a fait comprendre aux occidentaux que le comportement d'un petit dictacteur africain peut avoir des conséquences en terme de flux migratoire en occident.

Le monde des années 1960 n'est plus le même en 2015. Les occidentaux sont persuadés que si Kabila Kabangé Joseph veut un 3ème mandat , il doit tuer ...au propre comme au figuré ..assez des jeunes RDCongolais de sorte qu'il sera candidat au TPI et que le monde se prépare dès aujourdhui à  lui demander des comptes... il est vrai qu'il ne se rend pas compte , compte tenu de son autisme suicidaire, ce qui est propre à ceux qui sont au pouvoir plus de 10 ans en Afrique.

Les soi-disant conseillers radicaux qui entourent  Kabila vont à un moment ou un autre le quitter ou l'abandonner  et il va payer seul de sa personne  de tous les crimes commis , comme l'a fait Mobutu Désiré Joseph pendant son epoque.

Il est donc temps que Kabila Kabange Joseph arrive á comprendre que le monde a changé et qu'il devrait changer de logiciel...sinon il va se retrouver comme dans l'histoire certains politiciens  criminels ... sur la table des accusés...SEUL

Time is running out...Kabila Kabange Joseph

Kapayo Alimasi
Chercheur indépendant...

Montag, 9. März 2015

Le printemps s'annonce...

Le printemps s'annonce avec l'apparition du soleil ce lundi 09 mars 2015 et cela fait bien au coeur. L'hiver 2014 a été rude, couplé du virus Influenza qui a envahit toute l'Europe occidentale et envoyé des milliers d'Européens pour remplir les  lits des salles des cliniques ou polycliniques. Le virus n'est pas seulement en Afrique,il frappe aussi en Europe. A la différence du virus Ebola ou les africains ne disposent pas d'antidote les européens sont bien préparés pour combattre le virus Influenza. L'industrie pharmaceutique en occident se frotte les mains car le virus , c'est du chiffre d'affraire en milliards d'euros.  Mais le soleil annonce l'arrivée du printemps, les arbres sont encore secs, mais les gens se rejouissent , mêmes les canards et les oiseaux sur le fleuve  Rhin ne boudent pas leur plaisir...bienvenue au prochain PRINTEMPS...











Montag, 2. März 2015

Et si l'Afrique était la solution à la crise économique du siècle prochain ?



L'Afrique dispose d'un potentiel enorme en terme  de  capital humain , de ressorurce en sol et sous-sol .L'Afrique dispose d'un patrimoine culturel inéstimable , de la faune et de la flore .

Il  existe aujourd'hui des certitudes en terme démographique sur le devenir du monde.
 L'on se dirige vers  un monde de 9 milliards d'habitants. D'ici les années  2030-2040 la population chinoise va diminuer en raison du vieillissement et de la politique de l'enfant unique , l'Inde va devenir le  pays le plus peuplé  du monde et l'Afrique va devenir le continent le plus peuplé  de l'univers  avec à peu près 1 à 2 milliards d'individus et très jeune pour la plupart. Le potentiel  africain est en effet enorme.

Mais pour devenir le continent qui offre des solutions aux crises économiques de l'avenir , pour devenir le continent qui va tirer le monde vers des sentiers de  croissance économique positive   comme cela est le cas de la Chine en ce début du 21ème siècle,  l'Afrique devra imaginer son avenir, l'anticiper, le préparer et le maitriser.  Il y a un travail à faire de la part des élites en Afrique. Ces élites peuvent s'inspirer des occidentaux, des élites en Russie, en Turquie, au Japon et des élites de la Chine ect...

Pour devenir la puissance dominante de l'univers , l'Occident a  débuté par  la révolution industrielle. Cela a permis l'occident de disposer d'un avantage comparatif enorme  dans le domaine des innovations technologique  ( hard power). Ils sont passés par le siècle de lumière à travers leurs penseurs, leur philosophe, leurs savants (soft power)  et lors d'une conférence du bassin du Kongo  à Berlin en 1885 se sont partagés le gateau africain (pensée stratégique). Les occidentaux  avaient réussi à reunir à la fois le soft et le Hard power et son parti ensuite á la conquête du monde pour une mission civilatrice et de colonisation. Le succès était garanti.

L'union sovietique   a réussi a dominer toute l'Asie grâce au génie d'Alexandre le grand et de sa demarche pour moderniser la Russie après son periple en occident ( Le rôle des élites).

Le Kemalisme en Turquie , initié par Mustafa Kemal Ataturk, a donné à ce pays les moyens de mettre fin à la decadence de l'Empire Ottoman, en maintenant les traditions turques mais couplés au modèle occidental par les élites turques (Le rôle des élites ) .

Les réformateurs Meiji au Japon ont parcouru le monde afin de trouver des élements de la culture occidentale compatible avec la leur. Cela les a  permis  aux japonais de dominer longtemp, la totalité de la Corée, de  la Chine et de tenir la seconde place de puissance écnomique mondiale après les USA.

L'Afrique a connu une occidentalisation culturelle douloureuse , qui n'a malheureusement pas abouti à une modernisation technologique ou une industrialisation intégrale et intégrée. Cela a laissé un goût amer qui explique le rejet de l'occidantalisation et de la modernisation chez certaines élites africaines. Ils ont choisi alors la stratégie de l'emprunt et l'argument du complot international.

L'Afrique ne peut pas pourtant faire l'economie de la réflexion stratégique  si elle veut prendre sa place de continent dominant pour le 22ème ou le 23ème siècle.

Cela a pris seulement 30 ans à la Chine pour devenir la première puissance économique du monde(ceci est devenu officiel depuis ce mois de décembre 2014).Les élites chinoises ont fait de la réflexion, de la stratégie  pour atteindre cet objectif , Kishore Mahbubani l'explique bien dans son livre "Le défi asiatique".

Le défin africain, c'est maintenant, c'est tout de suite qu'il faut l'amorcer. La chine a la chance d'être une nation, un peuple et une direction politique unique. L'Afrique, c'est 55 Etats ou nations, la plupart en guerre,  avec des régimes politiques  hybrides et surtout avec une majorité des dictatures qui se sont spécialisé dans la violation de leur propre  constitution pour se maintenir au pouvoir . L'Afrique doit lutter contre la corruption, le tribalisme, le régionalisme, le clanisme, l'analphabétisme surtout  des jeunes qui constituent les élements de la faiblesse humaine . L'Afrique ne doit pas non plus  sous-estimer le poid des pesanteurs culturelles qui constituent des freins à toute forme de modernisation, de changement, de croissance économique et de développement. Le sorcier du village africain vous dira toujours qu'il ne faut pas chercher à bousculer les equilibres fondamentaux du monde.
Soixante ans après les colonisations, les élites en Afrique doivent eux- aussi  , avec courage et lucidité faire l'inventaire de leur échec,  de leur réussite et de leur limites.

Il ne suffit pas qu'un expert occidental nous dise que l'Afrique est la Chine de demain pour y croire, la RDC est aussi un scandale géologique (cela n'empêche pas que la misère y règne)... il y a du boulot à faire...les élites en Afrique doivent cesser de vivre comme des passagers clandestins du monde moderne  vivant de la rente de situation  et surtout éviter d'exister   comme des hédonistes. du monde contemporain..

Je suis et reste un afro-optimiste, mais je préfère garder les pieds sur terre et rester  pragmatique, et suis persuadé que l'on ne dévient pas une première puissance economique du monde en 2020  lorsqu'on porte en soi autant des faiblesses structurelles comme cela est le cas en Afrique ...

Pour cette raison je viens d'évoquer le rôle des élites en citant Alexandre le grand pour la grande Russie, Mustapha Kemal Ataturk en Turquie et  les réformateurs Meiji au Japon , j'ai cité l'exemple des occidentaux qui depuis le 18ème siècle qui se sont mis au boulot pour rester maître du  soft et hardpower avant de conquèrir le monde, j'ai cité  la demarche stratégique deélites chinoises avec Deng Xiaoping  qui depuis les années 1980  ont minitieusement analysés les forces et les faiblesses des occidentaux, ils en ont tiré les conséquences  et ont préparé leur riposte pour conquérir le monde. La chine a réussi pendant 30 ans à créer une classe moyenne qui est l'équivalent de la population totale  aux USA. C'est énorme comme travail des élites.

La Chine dispose en ce mois de décembre 2014  selon le FMI d'un PIB calculé en parité de pouvoir d'achat qui est l' équivalent à 17.632 Milliards de dollars US  et les USA ont un PIB calculé aussi en parité de pouvoir d'achat qui est l'équivalent à 17.416 Milliards de dollars US.
L'économie chinoise, c'est 16,5% de l'économie mondiale et les USA c'est 16,3%.

L'Afrique a encore du chemin à faire pour atteindre ce niveau ...

Certe, l'Afrique en raison du potentiel enorme dont il dispose est en mesure de jouer un rôle important dans les crise économiques s du siècle prochain .Il faut pour cela que les filles et les fils de l'Afrique se mettent au travail. Rien ne se fera par génération spontanée.

Guy Kapayo

Economiste et chercheur indépendant  
kapayo2011@hotmail.de

Samstag, 28. Februar 2015

La chute du rouble russe en 2015 : une lecon pour l'afrique ?


La chute en 2015 de la monnaie russe , le rouble  qui a perdu le quart de sa valeur  en raison des sanctions économiques  de l’union européenne et des USA et surtout de la chute du prix du pétrole  devrait faire réfléchir certains pays africains dont leurs économies dépendent  essentiellement du prix des matières premières.

La Russie partage avec l’Afrique une particularité commune : La dépendance de leurs économies  aux  prix des matières premières et surtout du pétrole et du gaz..  Certes la Russie est membre permanent du conseil de sécurité de l’ONU et possède la bombe atomique(La Russie peut décider encore des affaires du monde ), mais sur le plan économique , la Russie est devenue aussi dépendante que les sont la plupart des pays africains face  à la volatilité du prix des matières première et notamment du pétrole et du gaz. La crise actuelle révèle aussi les faiblesses structurelles du modèle économique russe et aussi  le modèle économique de certains pays africains.


La Russie est le second producteur mondial du gaz et du pétrole, elle possède  les premières réserves mondiales de gaz, elle est riche en charbon, or, bois.  La Russie est un scandale géologique comme la RDC ; elle est  le premier producteur mondial du nickel. Il y a donc des raisons conjoncturelles et des raisons structurelles pour expliquer la chute du rouble, la monnaie russe. .

 En Russie, plus de la moitié des recettes fiscales sont liées à l’exportation du pétrole et du gaz. L ‘économie russe  ne peut tenir qu’avec un prix du baril à 100$ US, il est actuellement à 60$ et cela va durer. Pourquoi ?

Je m’explique : Les pays membres de l’organisation des pays exportateurs du pétrole (L’OPEP ) tiennent  à maintenir leur  objectif de production de 30 millions de  baril par jour, les USA sont devenus producteurs et exportateur indépendant du gaz  et du pétrole  de schiste , le Canada produit du pétrole de sable en abondance , l’Iran va  bientôt signer des accords avec les USA de Barak Obama  et les sanctions sur son exportation du pétrole  et du gaz vont  disparaître. Certains pays européens dont l’Allemagne( la première économie de l’Europe ) a décidé de se focaliser sur les énergies renouvelables après la catastrophe de Fukushima . Le numéro 1  allemand de l’énergie  EON a décidé de se focaliser sur les énergies renouvelables. Il y a donc une offre du pétrole et du gaz qui augmente et une demande des énergies fossiles  qui baisse.

Les pays africains qui vivent de la rente des matières  premières en général comme la RDC, Le Congo-Brazza,  l’Angola, le Nigeria, le Gabon, la Guinée équatoriales, l’Algérie etc. devraient penser à reformer leur société en évitant que la totalité des recettes fiscales ne dépendent que des revenus des matières. premières  La situation économique de la Russie et son rouble est un indicateur révélateur.

Le président Poutine qui vit cette crise comme un affront personnel développe  diverses stratégies pour s’en sortir. Le 4 décembre 2014 devant les deux chambres du parlement, Vladimir Poutine a simplement demandé aux grosses fortunes russes de rapatrier leur  en fortune en Russie. Il faudra peut-être qu’il commence par rapatrier sa propre fortune, mais passons.

Comme seconde alternative , la Russie tente avec la Chine  de développer une stratégie commune pour freiner la force du dollar. La Russie et la Chine tentent de refuser le plus possible de paiements internationaux en dollars et consolider leurs devises en achetant de l’or.

Le fait est qu’en terme des transactions internationales et du niveau de réserve des banques centrales, le dollar est  la principale devise  de réserve à travers le monde. Les investisseurs internationaux font confiance au dollar car ils font confiances aux institutions américaines. Tout le monde connaît comment est élu le président américain, comment fonctionne la FED (la banque centrale américaine),comment fonctionne la parlement américain , comment fonctionne le Senat américain, le président américain ne modifie pas la constitution pour se maintenir au pouvoir. La transparence fait que le monde fait confiance aussi à la monnaie américaine.

Par contre personne ne connaît comment est élu le président chinois, personne ne connaît comment fonctionne la banque centrale chinoise, personne ne connaît comment fonctionne le parlement ou le comité centra chinois. Le système chinois est totalement opaque , et le monde ne fait pas une confiance totale  au  yuan  la monnaie chinoise. Bien plus, la Russie est perçue  comme un pays agressif ( avec la Géorgie et aujourd’hui avec l’Ukraine avec l’annexion de la Crimée,) l’on fait moins confiance aux institutions russes et plus encore à la monnaie russe. Il est donc faux de  croire le président russe lorsqu’il prétend que la crise économique du rouble  va dure seulement deux ans.

La richesse de la nation  fait partie de la réflexion économique depuis  la pensée mercantiliste du 15ème  et 18ème siècle…les espagnols pensaient qu’ils fallait  le plus des métaux précieux pour faire la richesse de la nation, les français pensaient au mercantilisme industriels ou le colbertisme mais ce sont les anglais qui étaient pour le mercantilisme commercial qui ont finalement imposé  leur modèle au point ou l’organisation mondiale du commerce l’OMC  fonctionne avec les idées de David Ricardo(1772- 1823) qui nous a  laissé  la théorie des avantages comparatifs. La Chine est devenue  riche le jour ou elle a décidé d’entrer comme pays membre de l’OMC en participant au commerce international pas en accumulant des métaux précieux.

Si la Chine et la Russie croient en plein 21ème siècle  faire la richesse de leur nation en amassant le plus des métaux précieux , ils sont dans la ligne droite des mercantilistes espagnols qui n’ont pas fait école dans l’histoire de la pensée économique. 

On peut plaindre la  situation économique de la Russie avec un rouble qui se déprécie , mais elle développe des stratégies avec d’autres pays pour s’en sortir, c’est ainsi que le président Poutine a mis fin au projet gazier South Stream pour se tourner vers un nouveau client qu’est la Turquie. Mais que font les dirigeant africains dont leur économise dépendent essentiellement du pétrole ? L’on ne perçoit aucune tentative des dirigeants africains pour préparer la fin du pétrole ou la dépendance sur la rente des matières  premières. Et pourtant un pays le fait si bien , c’est le Qatar, qui prépare déjà la fin du gaz en achetant des actifs á travers le monde à partir de ses fonds d’investissement.

La crise du rouble russe devrait servir de signal aux pays africains qui vivent sur la rente des matières premières de changer de logiciel .Une nation ne peut vivre dans la durée en comptant seulement sur l’économie de la cueillette et de la chasse. Diversifier son économie est une obligation stratégique  sinon ce sont les générations futures qui vont payer la note. Diversifier son économie est aussi une garantie d’indépendance économique  , sinon l’on reste à tout moment victime des effets collatéraux ou  de la manipulation des autres nations, c’est ce que nous démontre aujourd’hui la chute du rouble russe. La vie des nations est une lutte permanente de tous contre tous.

Guy Kapayo Alimasi

Kapayo2011@hotmail.de